Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 



NOMADES ou SEDENTAIRES ?


En esquissant grossièrement l'évolution de l'humanité, on pourrait dire que l'homme est passé d'un stade nomade, se déplaçant au gré des nécessités, vivant de la cueillette et de la chasse, à un état de sédentarité avec l'agriculture. Même si certaines tribus continuent à nomadiser et à vivre au gré de leurs besoins de subsistances.
Notre civilisation, aujourd'hui en Occident, est sédentaire ; nous sommes confortablement installés dans des cités et des villages où le béton grignote petit à petit les espaces verts. Mais le nomadisme n'a pas dit son dernier mot chez nous.
Certains – et ils sont malheureusement de plus en plus nombreux – sont forcés de quitter leur pays pour des motifs de guerre ou des impératifs économiques. Mais d'autres – dont nous sommes – assez curieusement, supportent de plus en plus mal leur sédentarité : les voyages, les vacances, les contacts avec d'autres manières de
vivre semblent prendre le dessus sur la stabilité. Au cours d'une vie, nombreux sont ceux qui changent de profession, soit par nécessité, soit par goût. Nos dirigeants vont même jusqu'à créer un Ministère de la mobilité ! C'est dire combien un certain nomadisme a pris de l'importance dans notre société.
Et le chrétien dans tout cela ?
A ce point de vue, il est terriblement moderne ! Jésus ne nous dit-il pas : « de même que le Père m'a envoyé, moi aussi je vous envoie » ou encore « vous serez mes témoins... jusqu'aux extrémités de la terre ».
Nous sommes des pèlerins sur cette terre. Comme les disciples d'Emmaüs, nous marchons sur la route de la vie, souvent découragés par les épreuves et les souffrances de notre existence terrestre et nous avons hâte de rentrer et de nous installer dans notre maison. Mais sur notre route, Jésus nous rejoint ; il prend part à nos problèmes, nous en explique la signification profonde, nous encourage et nous renvoie sur le chemin pour témoigner de ce qu'il est vivant.
Notre grande tentation est de nous installer dans notre confort, nos habitudes et de nous encombrer de toutes sortes de bagages futiles. Or, notre demeure définitive n'est pas cette terre, mais un Amour partagé définitivement avec le Seigneur dans l'au-delà. En attendant, le Seigneur nous appelle à repartir, à accepter de changer, même si nous souffrons d'arthrose ou d'hypertension. Car, c'est par de petites choses – l'attention aux autres, la joie, l'accueil – que nous resterons et progresserons dans notre rencontre avec le Seigneur.


G. DAEMEN



L'HOMME SAGE


On raconte qu'au siècle dernier, un touriste américain se rendit au Caire, afin de rendre visite à un grand sage.
Le touriste fut surpris de constater que le sage vivait dans une petite et très simple pièce, remplie de livres. Les seuls éléments de mobilier étaient un lit, une table et un banc.
– « Où sont vos meubles ? » demanda le touriste,
– Et aussitôt, le sage lui répondit : «Et où sont les vôtres ? »
– « Les miens ? » demanda le touriste, étonné par la question. « Mais je suis ici, seulement de passage ! »
– « Moi aussi », conclut le sage : « la vie sur terre n'est que temporaire ! Et pourtant, certains vivent comme s'ils devaient rester ici éternellement, et ils en oublient d'être heureux. »
La valeur des choses ne réside pas dans le temps qu'elles durent, mais dans l'intensité avec laquelle elles arrivent. C'est pour cela qu'il existe des moments inoubliables, des choses inexplicables, des personnes incomparables.
Et souviens-toi :
-Dieu ne te demandera pas la marque de ta voiture. Il te demandera seulement combien de personnes tu as transportées.
-Dieu ne te demandera pas quelle était la superficie de ta maison. Il te demandera seulement combien de personnes tu y a reçues.
-Dieu ne te demandera pas le nom de ton couturier. Il te demandera seulement combien de personnes tu as aidées à se vêtir.
-Dieu ne te demandera pas combien tu gagnais. Il te demandera seulement si tu as vendu ton âme pour obtenir ce haut salaire.
-Dieu ne te demandera pas quels étaient tes diplômes. Il te demandera seulement si tu as accompli ton travail au mieux de tes possibilités.
-Dieu ne te demandera pas combien d'amis tu avais. Il te demandera seulement combien de personnes te considéraient comme leur ami.
-Dieu ne te demandera pas dans quel voisinage tu vivais. Il te demandera seulement quels étaient tes rapports avec tes voisins.
-Dieu ne te demandera pas la couleur de ta peau. Il ne regardera que ta pureté intérieure.
-Dieu ne te demandera pas pourquoi tu as tant tardé à chercher le salut. Il te conduira tout simplement, avec amour, vers ta maison dans le ciel et non vers les portes de l'Enfer.
-Dieu ne te demandera pas à combien de personnes tu as envoyé ce message. Il te demandera seulement si tu as eu honte de le faire.


(Message reçu par internet)


* * * * * * * *


« Depuis des millénaires, la terre n'est peuplée que de migrants et demain on migrera davantage, migrants politiques, migrants économiques, migrants climatiques. Mais les hommes sont des papillons qui se prennent pour des fleurs : dès qu'ils s'installent quelque part, ils oublient qu'ils n'ont pas de racine, ils prennent leurs ailes pour des pétales... »


E-E SCHMITT, Ulysse from Bagdad



Rencontre des mouvements spirituels du diocèse


Le samedi 6 mai après-midi, pour répondre au souhait de notre évêque, Monseigneur Jean-Pierre DELVILLE, le Vicariat pour la vie consacrée et les mouvements spirituels, en la personne du vicaire épiscopal, le Père Patrick BONTE, et son adjoint, François DELOOZ, ont organisé une rencontre entre les différents mouvements spirituels du diocèse.
C’est une vingtaine de mouvements qui ont eu l’occasion de se présenter (mouvements de foyers, groupes d’adoration, communautés de prières, mouvements de solidarité, etc.). Après avoir entendu la présentation des différents groupes, notre évêque a présenté ses orientations pour le diocèse et a mis l’accent sur la réflexion
qui se déroule sur le renouveau de la catéchèse dans notre diocèse.
En présence de Suzanne PAQUET, responsable du mouvement pour le diocèse de Liège et d’Irène LEFEVRE, Michel WELKENHUYZEN, au nom de notre conseiller spirituel diocésain, Monsieur l’abbé Gaspard DAEMEN, indisponible, a présenté « Vie Montante ». .
Dans son exposé notre évêque s’est d’abord réjoui de rencontrer les responsables des mouvements spirituels du diocèse, il a ensuite mis en évidence le fait que, à la différence de l’organisation hiérarchique, notamment à travers les paroisses et les unités pastorales, les mouvements spirituels constituaient des initiatives émanant de la base, constituant une belle complémentarité.
L’évêque a poursuivi en reprenant les quatre axes de son épiscopat :

a) la dimension kérygmatique, l’annonce : Jésus est mort et ressuscité. Convertissez-vous ;

b) la pratique de l’amour fraternel, débouchant sur l’engagement, constituant un oasis d’amitié. Dans la communauté chrétienne, il n’y a pas de discrimination ;

c) de manière communautaire, en référence au choix des douze et à l’envoi des disciples, deux par deux ; d) la dimension mystique, mystagogique (la découverte du mystère), le « Notre Père » constituant une charte.
L’après-midi s’est achevée par un moment de convivialité, autour d’un délicieux morceau de tarte, tellement délicieux que plusieurs se sont enquis de savoir qui en était le fournisseur.


Michel Welkenhuyzen


ACTIVITES PASSEES


La récollection des 28 et 30 mars s'est bien déroulée ; on a compté 29 participants à Liège et 19 à Banneux .
Le thème « Vivre le Carême baptismal » a été vivement apprécié des participants. Un tout grand merci à l'abbé José Vande Putte qui a recueilli la satisfaction de tous et est redemandé pour l'an prochain ! Qu'il soit ici vivement remercié ! La demande pour l'an prochain lui sera transmise.



ACTIVITES FUTURES


Rencontre amicale à Liège le jeudi 8 juin 2017
Les 3 groupes de « Vie Montante » de l'Unité Saint-Benoît aux portes d'Avroy organisent une réunion amicale à laquelle ils invitent les membres d'autres groupes ainsi que d'autres personnes désireuses de s'informer.
Le thème :Les problèmes rencontrés par les migrants venus chez nous et particulièrement au Centre fermé de Vottem.
Le Père Etienne de Ghellinck s.j. s'occupe de ce problème et viendra nous entretenir de son expérience dans ce domaine. Dès à présent, nous l'en remercions. Lieu de la réunion : église Sainte-Marie des Anges à Liège (place des Franchises, près de la gare des Guillemins).
Date et heure : le jeudi 8 juin 2017 à 15 heures.
Un petit goûter convivial réunira les participants au presbytère situé à côté de l'église.
Invitation cordiale à tous les membres d'autres groupes ainsi qu'à des personnes non membres de « Vie Montante » intéressées par ce problème.



Notre pèlerinage annuel à Banneux.
Il aura lieu, cette année, le mardi 4 juillet 2017.
Rassemblement à 15 heures à l'esplanade (près de la Vierge qui bénit).
Le chemin de prière de cette année sera : « V ivre dans la gratitude : Merci ! Merci ! ».
Après ce chemin de prière, eucharistie à la chapelle « Marie Médiatrice ».
Merci d'être nombreux pour dire merci à Marie pour toutes les richesses spirituelles que notre Mouvement nous accorde..


Journée annuelle du lancement du thème de l'année 2017-2018
L e lundi 28 août 2017 à la Maison St-Joseph à NAMUR .
Présentation du thème de l'année : « LAUDATO SI » - Cette terre qui nous est confiée.
Des précisions seront données dans le prochain numéro qui paraîtra pendant les vacances d'été.
Il serait judicieux que chaque groupe envoie un participant à cette journée pour s'approprier
le thème de l'année et le répercuter auprès de ses membres.

 

Pour télécharger le BT dont sont extraits les textes ci-dessus, cliquez sur l'icône logpdf