Warning: Undefined property: Joomla\CMS\Categories\CategoryNode::$catslug in /home/clients/e6b544f744d000c400548028f47376cd/web/plugins/content/socialbuttons/socialbuttons.php on line 62

lettre info

paques

 

Suite à la pandémie de coronavirus covid-19, nous vivons un moment de crise et de confinement. C'est pourquoi nous avons décidé de cette lettre-info exceptionnelle. Vous y trouverez un mot de notre Présidente et un autre de notre Conseiller Spirituel National et des idées pour passer une Semaine Sainte chez vous mais en union de prière avec l'ensemble de l'humanité souffrante.

Pour une diffusion maximale, nous avons ajouté à la liste existante de nos abonnés toutes les adresses mail des membres reçues lors de la collecte de vos données. Nous ne les avons pas toutes... Diffusez donc cette Lettre-Info autour de vous. Merci.

 


 

Chers amis et membre de Vie Montante !

Nous voilà confinés depuis plusieurs semaines. Il n’y a rien d’autre à faire sinon prendre soin de nous, de nos proches et des autres. Pour beaucoup d’entre nous il a fallu s’adapter à de nouvelles habitudes. Nous sommes privés de nos réunions, nous ne voyons plus nos enfants et petits-enfants, nos amis et nos prêtres mais heureusement il reste le téléphone, l’ordinateur, le gsm et même la carte postale ou la lettre puisque Bpost fonctionne toujours. Quand j’avais 19 ans mes parents étaient en Afrique et quand je voulais leur téléphoner il fallait réserver son appel auprès de la société des téléphones et 24 heures plus tard la sonnerie du téléphone résonnait à la maison, je décrochais et j’entendais mes parents au bout de la ligne. C’était un moment d’incroyable bonheur ! Aujourd’hui, seulement quelques décennies plus tard, les technologies de la communication nous permettent de nous entendre à distance, même du bout du monde et cela nous semble normal.

Mes pensées vont vers vous tous avec qui je partage le bonheur d’être membre de Vie Montante, et plus particulièrement vers celles et ceux qui sont en maison de retraite, en revalidation ou à l’hôpital et qui souffrent de ne pas voir leurs proches. Je pense à tous mes amis du bureau et conseil national, aux membres des bureaux et conseils diocésains, à tous les responsables d’équipe, et je les invite à contacter leurs membres : une petite carte, un appel téléphonique, un mail. Qu’ils sachent que nous sommes en pensée avec eux et leur souhaitons bon courage.

Ce temps de confinement est une période propice à la prière, la méditation et l’approfondissement de notre foi. Pour cela beaucoup de médias sont disponibles. Il y a le journal dimanche, « Prions en Eglise », la presse classique, les émissions de KTO ou Le jour du Seigneur le dimanche matin, le site des dominicains de Lille, la radio et bien d’autres médias. Tous proposent un programme particulier pour la Semaine Sainte et les dimanches à venir.

Recevez, chacun, chacune toute mon amitié et mes plus chaleureuses pensées. Vous êtes présents chaque jour dans mes prières. Que notre Père, lui qui est tendresse et pitié, prenne soin de chacun de vous.

 

Sylviane Sbille-Hancq

Présidente de Vie Montante Belge Francophone


 

Chers amis et membres de Vie Montante !

Voilà que nous allons entrer dans cette Grande Semaine, la Semaine Sainte, le sommet de notre année liturgique. Et nous devrons la vivre de façon exceptionnelle dans notre monde bousculé par la pandémie.

Nous le savons, dans nos célébrations eucharistiques, le Christ est réellement présent sous différentes formes : le rassemblement du Peuple de Dieu, la présence du prêtre rassembleur, la proclamation de la Parole de Dieu, le partage du pain eucharistique. Cette année, il nous faudra « jeuner » de ces différentes formes. Mais nous pouvons toujours nous centrer sur l’essentiel, cette présence du Christ au plus intime de nous-mêmes et sa Parole qui nous tourne vers son Père et notre Père, et vers nos frères. Et le trésor de notre liturgie reste accessible autrement grâce aux missels et autres publications (Prions en Eglise, entre autres, propose de télécharger gratuitement son numéro de la Semaine Sainte et de Pâques) et grâce à ces petites communautés qui diffuseront les différents offices en TV ou à la radio (KTO et RCF, entre autres).

Nous entrerons dans la Semaine avec l’office des Rameaux. Nous serons privés de ces rameaux tellement signifiants mais nous pourrons mettre chez nous à l’honneur une de nos belles croix et la décorer d’un rameau ou d’une fleur de nos jardins ou de nos parcs.

C’est plus tard que la messe chrismale sera célébrée pour préparer ces huiles qui signifieront la force de Dieu dans les baptêmes et confirmations et pour les malades et personnes âgées. Et nous avons toujours les huiles de l’an dernier.

Le jeudi-Saint nous rappellera en même temps l’institution de l’Eucharistie et, par l’évangile de saint Jean (chapitre 13, 1 – 15) et le signe du lavement des pieds, l’importance de choisir la voie du service et non du pouvoir.

De nombreux chemins de croix nous permettront de suivre les dernières heures de Jésus, en lien avec toute l’humanité souffrante.

La Semaine culminera dans la Veillée Pascale. Nous pourrons voir le déploiement du thème de la lumière, avec le feu et le cierge, et celui de l’eau baptismale, même si les nombreux baptêmes d’adultes sont reportés. Avec les sept lectures de l’Ancien Testament, nous revivrons le vaste plan d’amour de Dieu pour l’humanité. Et la Bonne Nouvelle de la Résurrection éclatera dans un Alléluia joyeux, tel que l’évoque André Monnom dans la deuxième page de notre nouveau Sérénité.

C’est de tout cœur et en pleine communion de pensée et de prière, qu’avec tous les responsables de Vie Montante, je vous souhaite une semaine sainte pleine d’espérance.

L’abbé José Vande Putte

Conseiller spirituel de Vie Montante


 

Cliquez sur l'image ci-dessous pour accéder au site des Dominicains qui vous proposent un parcours pour la Semaine Sainte et la Fête de Pâques

 dominicains

 

Réaction du MCR France aux attentats de Bruxelles et Zaventem


Un grand merci à Monique Bodhuin et à tous les membres du MCR

 

 Belg

 

Attentats à Bruxelles



Nous savions que cela arriverait à nouveau… car - c’est effrayant à dire – l’actualité des attentats est permanente- Beyrouth, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, pour n’en citer que quelques-uns -, il ne s’écoule pas de semaine sans que nous apprenions qu’une explosion s’est produite, qu’un massacre  s’est perpétré dans un lieu plus ou moins proche, plus ou moins lointain ; des innocents, des pères, des mères, des  enfants, des vieillards, ont leur vie fauchée par des hommes qui vivent fanatisés par une idéologie dont la barbarie n’a d’égale qu’une lâcheté portée à son comble.

Nous savions que cela arriverait à nouveau… Mais la même sidération effrayée que nous avons déjà exprimée en d’autres circonstances, s’empare de nous ; nous retrouvons des mots de révolte et de souffrance que, en d’autres moments,  nous avons déjà utilisés pour condamner ces monstruosités qui révulsent notre conscience et nous plongent dans une tristesse indicible.

Oblitérant provisoirement les questions qui nous taraudent devant la répétition de ces massacres, inclinons-nous avec une grande ferveur et avec une profonde émotion, devant ces nouvelles victimes, prions pour ces victimes bruxelloises mais aussi pour celles qui, en Afrique, au Moyen Orient, ont vu leurs noms inscrits sur cette macabre liste.

Prions pour les parents des victimes, prions pour ceux que ces actes destructeurs laissent veufs,  veuves ou orphelins, prions pour les familles mutilées ; que tous trouvent dans la présence aimante et la compassion de leur entourage, le soutien dont ils ont besoin pour survivre au traumatisme :


«  ô Dieu d’amour, ô Dieu miséricordieux,
accompagne-les sur ce chemin douloureux
et aide les à dépasser leurs souffrances. »

Evoquant la figure de l’homme-Jésus qui traverse la souffrance sans y succomber, notre aumônier, le Père Rouillet cite les paroles consolatrices d’une hymne pascale :


« ne cherchons pas hors de nos vies à retrouver son passage,
Il nous rejoint sur nos sentiers
. »


Prions pour les auteurs de ces actes germant dans l’esprit d’hommes et de femmes qu’on peut croire dénués d’humanité :

«  ô toi Maître de l’impossible,
change leur cœur et aide nous à ne pas céder
à l’engrenage de la haine,
à l’accablement du désespoir,
aide-nous  à agir pour que la haine
soit  vaincue par l’amour. »


Monique Bodhuin, Présidente du MCR France

Pour télécharger ce texte au format pdf, cliquez sur l'icône logpdf

Vieillissement, emploi et retraite : panorama international

 

La comparaison des systèmes de retraite est un exercice délicat. Elle nécessite de tenir compte du contexte spécifique des pays et de décrire précisément leurs différents paramètres, des termes identiques (âge, durée, etc.) pouvant recouvrir des réalités différentes.

Le COR compare dix pays représentatifs de la diversité des systèmes de retraite dans les pays développés : l'Allemagne, la Belgique, le Canada, l'Espagne, les États-Unis, l'Italie, le Japon, les Pays-Bas, le Royaume-Uni et la Suède. Il présente, sous la forme de dix fiches thématiques, les principales caractéristiques des systèmes de retraite et les réformes depuis la crise, puis fait le point sur leur situation financière et leurs modalités de financement.

Le présent dossier est consacré à ces études comparatives. Il comporte également les travaux récents réalisés sur les dispositifs de retraite par l'OCDE et l'Ageing Working Group de la Commission européenne.

 


Attention  
Les documents préparés pour les réunions du Conseil sont des documents de travail.
Ils sont rendus publics mais n'engagent pas le Conseil.


I - Les systèmes de retraite et les réformes depuis la crise


Comment caractériser les systèmes de retraite ?
Les systèmes de retraite peuvent être présentés comme des ensembles à quatre niveaux (minimas ; retraite de base ; retraite professionnelles ; retraites individuelles), plutôt qu’en différents piliers – terminologie qui renvoie à une conception plus normative selon laquelle chacun des piliers devrait être développé, voire être de même importance (cf. document n° 2).
Les régimes par répartition constituent le socle commun à tous les systèmes de retraite des pays étudiés, et les régimes en capitalisation (professionnels ou individuels) viennent en complément et sont plus ou moins développés selon les pays.


Est-il possible de les comparer ?
La comparaison des systèmes de retraite est délicate car elle ne peut pas se faire sans tenir compte du contexte spécifique à chaque pays. En particulier, la comparaison des différents paramètres des systèmes de retraite doit être effectuée avec prudence car ces paramètres peuvent renvoyer à des réalités différentes sous couvert  de  termes  identiques.
Il  en  est  de  même  pour  la  comparaison  des  situations financières  des systèmes  de  retraite  car  les  écarts  en  la matière  peuvent  résulter  de différences de périmètre des retraites publiques, de types de financement et de pratiques de finances publiques (cf. document n° 2).


Les retraites et la crise ?
Les systèmes de retraite des pays étudiés et plus généralement leurs systèmes de protection sociale subissent une crise financière et économique sans précédent, de par son ampleur et sa durée.
En début de crise, les systèmes de protection sociale ont joué leur rôle traditionnel d’amortisseur (cf. document n° 3), mais ils n’ont pas été conçus pour faire face à une crise aussi durable et, dans les pays les plus touchés (Espagne et Italie notamment), ils peinent à protéger les revenus.
La crise a déjà conduit de nombreux pays à réformer leurs systèmes de retraite, notamment en agissant sur les âges de la retraite ou sur les revalorisations des pensions (cf. document n° 2).



II – Vieillissement et situations financières des systèmes de protection sociale et de retraite


Quelles sont les évolutions projetées des dépenses de retraite ?
Dans ses derniers travaux de projection (cf. document n° 4), l’Ageing Working Group (AWG) de l’Union européenne (UE) fait état de différences entre les États membres de l’UE en termes de niveau et d’évolution des dépenses liées à l'âge (retraites, santé, éducation, etc.).
Les différences d’évolution des dépenses liées à l’âge s'expliquent principalement par celles des dépenses de retraite, qui résultent en particulier de la diversité des régimes de retraite publics, de leur degré de maturité et des effets des réformes menées jusqu’à présent – ces effets contribueraient pour l’essentiel à la réduction prévue à long terme des dépenses publiques de retraite exprimées en pourcentage du PIB dans la majorité des États membres (dont la France, l’Italie, l’Espagne et la Suède).


Quelles réformes préconise l’OCDE ?
L’OCDE examine les effets des récentes réformes des retraites (cf. document n° 5). Elle souligne la nécessité de poursuivre les réformes au regard de l’endettement public.
Selon l’OCDE, il s’agirait de continuer à augmenter l’emploi des seniors et à repousser l’âge effectif de départ à la retraite dans la plupart des pays étudiés, tout en épargnant certaines catégories d’assurés, via notamment le maintien, et selon les cas le renforcement, des minimas de pension.


Quelles sont les spécificités de la France en matière d’organisation de la protection sociale ?
Selon les travaux conduits en 2014 par le Haut Conseil du financement de la protection sociale – HCFiPS – (cf. document n° 6), la France se distingue par un haut niveau de dépenses sociales, notamment des retraites, mais avec une structure par risque proche de la moyenne observée dans l’ensemble des pays européens, et par une part importante du financement des régimes de protection sociale sous forme de cotisations sociales et d’impôts affectés, au détriment des concours budgétaires directs de l’État ou des collectivités locales.
La France se distingue également par une large autonomie du pilotage des finances sociales, dans le cadre des lois financières annuelles de sécurité sociale et des accords interprofessionnels pluriannuels de l’assurance chômage et des retraites complémentaires.


Quel est la situation des fonds de pension ?
Les pertes de valeur d’actifs subies en 2008 étaient récupérées en 2013 dans la quasi-totalité des pays de l’OCDE par les régimes professionnels et individuels en capitalisation.
La progression de la valeur des actifs s’est poursuivie en 2014 selon  le  rapport 2015 de l’OCDE, Pensions Market in Focus (cf. document n° 7), portée principalement par une augmentation de la prise de risque des acteurs via des investissements sur des marchés étrangers et dans des produits non traditionnels comme le foncier ou les produits dérivés.


Qu’est-ce qui contribue en France au niveau de vie relativement élevé des 65 ans et plus ?
Les différences de niveau de vie des 65 ans et plus entre la France et une sélection de pays européens s’expliqueraient principalement par les écarts de pensions brutes – ces dernières étant parmi les plus élevées en France –, alors que les différences de structures de prélèvement direct et, dans une moindre mesure, de structure sociodémographique joueraient en sens inverse (cf. document n° 8).

Document n°1
Étude à télécharger en format PDF

 Pour en savoir + 

Qu'est-ce que le COR ?
Le Conseil d'orientation des retraites est un lieu permanent d'études et de concertation entre les principaux acteurs du champ des retraites.
Il suit l'évolution des régimes et fait des propositions pour assurer leur solidité financière et leur fonctionnement solidaire.
  

 

Sous ce nouvel onglet, vous pourrez retrouver des dossiers importants qui intéressent le troisième et le quatrième âge, les retraites et pensions, la société et les personnes agées.

 

Vie Montante Belge Francophone est sur Facebook Facebook

et sur Twitter twitter2

Newsletter

Restez au courant de nos activités. Abonnez-vous à notre Lettre Info