Le mot de notre Conseiller Spirituel

 

Chers amis,

 

Nous venons de commencer la période de l'Avent, préparatoire à Noël.

Il y a plus de deux mille ans, Dieu s'est fait homme et il nous a tout dit.

Mais nous sommes bien loin d'avoir tout compris et tout assimilé !

Au fond, depuis Bethléem, rien n'a vraiment changé... De jadis à aujourd'hui, les humains se succèdent, marchant côte à côte ou se bousculant, s'entraidant ou s'invectivant.

Et pourtant, c'est au cœur même de cette foule immense que le Seigneur se fraie un chemin, discrètement, humblement caché, comme il l’était dans le sein de Marie.

N'est-ce pas là le mystère de l'enfance ? Un philosophe a écrit : "Quand un enfant naît dans une maison, tout y change de sens." Encore faut-il que les habitants l'acceptent et lui fassent de la place.

 Il y a bien longtemps, à Bethléem, Dieu a fait son entrée dans notre humanité. Aujourd'hui, chez nous comme ailleurs, Dieu fait ses petits pas dans chacune de nos vies.

Jean-Marie Bergeret.

 

 

Aller de l’avant… mais pas n’importe comment.

Depuis deux millénaires, beaucoup de gens ont fait leur la maxime « Carpe diem (quam minimum credula postero)», une locution latine extraite d'un poème d’Horace que l'on traduit généralement en français par  « Cueille le jour présent sans te soucier du lendemain. »

Est-ce bien raisonnable ? Peut-on limiter notre vision du monde au moment présent ?

Le présent est le moment le plus court qui puisse exister, celui qui voit le « futur » devenir « passé ». Dans notre univers, le temps ne va que dans une seule direction et nous allons, avec lui, dans cette même direction.

Imaginez un concessionnaire automobile. Dans son show-room, il n’a que deux modèles en vente. Extérieurement et mécaniquement, ils sont pareils, équipés d’une marche avant qui, une fois enclenchée, ne peut plus s’arrêter et donne une vitesse constante au véhicule. C’est une fois installé à l’intérieur que l’on constate des différences…

Le premier a des vitres latérales, une petite lunette arrière, de petits rétroviseurs, un pare-brise opaque et n’a pas de volant. On peut y voir le passé et le présent, enfin l’instant fugace où il passe à côté de nous… mais pas la route devant nous. Impossible aussi de choisir une direction à prendre.

Le second est plus « normal », puisqu’équipé de vitres latérales, d’une belle lunette arrière, de rétroviseurs de qualité, mais surtout d’un volant et le pare-brise donne une vue bien dégagée vers l’avant.

Prendre le premier modèle, c’est choisir le « Carpe diem », s’en remettre au « Destin », laisser les événements prendre les décisions à notre place. Le second nous permet, tout en gardant un œil dans le rétroviseur pour tirer les leçons du passé, de décider de la route que nous voulons suivre.

Cette voie (du futur) qui s’ouvre devant nous n’est pas linéaire. La ligne du temps ressemble plutôt à un « Y », la partie supérieure, plus ou moins ouverte, représentant l’avenir et ses choix possibles, les deux côtés de l’angle se rejoignant au moment présent pour laisser, dans le bas, un passé linéaire et immuable.

Nous avons notre libre arbitre, mais aussi, et surtout, notre Foi et notre Espérance pour nous guider dans nos choix de vie.

Papa me disait souvent : « Regarde où tu mets les pieds ! ». Je vous dirai plutôt : « Regardez où vous allez mettre les pieds ! »… Cela vous évitera de « rentrer dans le mur » car vous garderez le regard fixé non vers vos pieds, mais au loin, vers l’avenir.

Que la route de 2016 qui s’ouvre devant vous soit celle que vous aurez décidé de suivre, portés par votre Foi, animés par votre Espérance et éclairés par la Lumière de Noël.

 

Christian Liebenguth

 

 

Un Joyeux Noël etnoel2015
Une Bonne,
Sainte
et Heureuse
Année 2016
à toutes et tous
.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour télécharger cette page au format pdf, cliquez sur l'icône logpdf


 

 Compte-rendu de la réunion du groupe Vie Montante de la paroisse Saint Sébastien
le jeudi 10 décembre 2015

 

Cette réunion fut exceptionnelle à plus d'un titre : d'une part, nous y avions invité le trio GPS que certains connaissaient déjà et d'autre part, nous avions élargi le cercle de nos invitations en y incluant toutes les paroissiens du doyenné de Braine-l'Alleud (y compris Braine-le-Château).

Nous nous sommes retrouvés à une septantaine de personnes qui ont pu apprécier les chants proposés à l'occasion de l'Avent et la Noël par un trio GPS qui s'est surpassé pour offrir une merveilleuse après-midi à toutes et à tous. Celles et ceux qui ne connaissaient pas encore le trio ne tarissaient pas d'éloges à propos de ce qu'ils avaient vécu.

Le programme était basé sur leur dernier CD :

 

Quandjeviens

 

Après le concert, un verre de l'amitié permit des échanges entre les artistes et les participants. Des disques CD produits par le trio furent également proposés.

Bref, une après-midi qui marquera dans les annales du groupe qui compte tout de même vingt-cinq années d'existence !

 

Le trio GPS : www.gps-trio.be

 

GPS

 

Pour télécharger ce compte-rendu au format pdf, cliquez sur l'icône logpdf