VIE MONTANTE EST UN MOUVEMENT

                  

Cela veut dire qu'on ne « fait » pas Vie Montante à soi tout seul ni avec sa seule équipe. Car alors, très vite, on tournerait en rond, ne sachant quel sujet partager, ni comment le faire. Et on finirait par jouer aux cartes...

Vie Montante est un mouvement structuré qui regroupe des aînés dans plusieurs pays, qui leur propose, chaque année, un thème de réflexion et de partage, leur fournit des outils pour le faire (brochure, revues, retraite, récollection) et qui permet ainsi à chaque aîné dans chaque équipe de se ressourcer dans sa foi, de la rayonner dans la mesure de ses moyens et aussi de former une équipe d'amitié qui nous sort éventuellement d'un isolement qui nous guette.

Nous avons cette chance d'être ce mouvement.

Cela suppose quelques contraintes : par ex. : s'acquitter d'une cotisation. On me demande parfois à quoi elle sert. C'est que tous les services fournis par Vie Montante  entraînent des frais : location de locaux au niveau national pour certaines réunions; publication de la revue « Sérénité » etc...

Et les 2 euros destinés au diocèse ?

Voici leur utilisation : la publication et l'envoi de notre revue trimestrielle « Vie Montante - Liège » (celle que vous avez en mains), comblement des déficits financiers lors de l'organisation de la retraite (par ex. : en octobre dernier, vu le peu de participants, il a fallu débourser 250 euros de la caisse diocésaine...), le paiement de la cotisation pour certains membres défavorisés, etc...

Notons, en outre, que les prestations à chaque niveau sont assurées par des bénévoles !

Je tire de mon petit mot deux conséquences pratiques : un mouvement doit vivre, sinon , il meurt. Si nous croyons au sérieux de Vie Montante, à l'importance de son existence, nous devons avoir le souci de renouveler nos équipes (il est normal que des membres âgés entrent en maison de repos ou décèdent) en recrutant chaque année de nouveaux membres.

Autre conséquence pratique : c'est un détail, mais il est important. Il n'est pas normal qu'à la fin du mois de janvier, les cotisations de toutes les équipes ne soient pas rentrées. C'est qu'on ne croit pas à la valeur et à l'intérêt de notre mouvement.

Veuillez excuser ce coup de gueule ! Cela n 'arrive qu'une fois par an. Et ça soulage !

        G. DAEMEN



Une année sainte
pour nous jeter dans les bras du Père qui nous attend.

            Le mardi 8 décembre 2015, le Pape François a ouvert, à Rome, la porte sainte de l’année jubilaire qu’il a décidé de consacrer à la miséricorde.

            Le 8 décembre, c’est la fête de l’Immaculée Conception. Cette fête, cette date est fondamentale dans l’histoire du salut, elle célèbre le fait que Marie, dès sa conception dans le sein de Anne, sa mère, a été préservée du péché originel. La femme qui allait devenir la mère de Jésus, la mère du Sauveur, ne pouvait être atteinte de cette « tache » originelle.

            Le Pape François nous fait le cadeau de vivre toute une année où nous sommes invités à prendre davantage conscience de la miséricorde, de la tendresse de Dieu pour chacune et chacun d’entre nous.

            Le document introductif à cette année s’intitule « Misericordiae vultus », « le visage de la miséricorde ». Ce visage est celui de Jésus lui-même. « Qui m’a vu a vu le Père », dira Jésus (Jn 14, 9). La miséricorde, la tendresse de Dieu a pris visage d’homme. Nous sommes invités à contempler ce visage, à nous approcher de ce visage.

            Dans l’écriture, le visage n’est pas seulement la figure, mais l’être tout entier, la personne tout entière. Nous sommes invités à nous jeter dans les bras de Jésus, dans les bras du Fils de Dieu qui, comme le père de l’enfant prodigue, nous guette chaque jour, nous attend chaque jour, pour « faire tuer le veau gras » et faire la fête avec nous.

            C’est à une année de grâces que nous sommes invités. La miséricorde de Dieu nous est offerte, nous est donnée et si nous avons à prier, ce n’est pas pour que le Seigneur nous accorde sa miséricorde – c’est fait, elle est là – mais pour que nous ayons l’humilité, le courage, l’audace du fils prodigue, pour nous lever et pour nous jeter dans les bras du Père, bras qui nous sont grands ouverts.

            Bonne année sainte à chacun et à chacun d’entre nous pour accueillir la miséricorde de Dieu et pour, à notre tour, faire miséricorde.

Michel WELKENHUYZEN


NOS ACTIVITES PASSEES.

 

La retraite du mois d'octobre dernier n'a réuni que 7 participants ! Malgré le petit nombre, il a été décidé, en accord avec l'animateur, de la maintenir.

Et comme chaque année, les participants en sont revenus enchantés. Merci à l'abbé LECOQ qui a bien voulu en assurer l'animation.

La question du maintien de cette retraite s'est posée au Comité diocésain. L'organisation d'une telle activité demande une dépense de beaucoup d'énergie (il est vrai que pour Dieu, rien n'est trop beau, ni trop grand, ni trop difficile; mais, nous ne sommes que des humains...) : il faut trouver un animateur disponible (perle rare) et cela demande beaucoup de temps et de recherches par les temps qui courent... A cela s'ajoutent tous les problèmes d'organisation.

Bref, il est clair que, dans les conditions de l'année dernière, il n'est plus possible d'organiser une retraite pour Vie Montante seule. Une solution proposée – et qui est étudiée par le comité diocésain – serait de se joindre, en tant que Mouvement de Vie Montante – à une retraite organisée par une Maison spécialisée (par ex. :  Foyer de la Charité à Nivezé, La Pairelle....)

Nous vous donnerons des précisions dans notre prochain numéro. Il est bien évident que toutes les suggestions de votre part seront les bienvenues.


Rions un peu

 

Une petite fille parlait des baleines avec son professeur.

Le professeur a dit qu'il était physiquement impossible pour une baleine d'avaler un homme, parce que même s'il est un très grand mammifère, sa gorge est très petite.

La petite fille a affirmé que Jonas avait été avalé par une baleine.

Agacé, le professeur a rappelé que la baleine ne pouvait avaler un homme, c'était physiquement impossible.....

La petite fille a dit : "Quand je serai au ciel, je vais demander à Jonas."

Le professeur a demandé : « Que faire si Jonas est allé en enfer ? »

La petite fille a répondu: « Alors, vous lui demanderez. »


NOS ACTIVITES FUTURES.

 

Si la participation à une retraite peut poser problème à certain(e)s, la journée de récollection leur facilitera les choses. Elle ne dure qu'une journée et, de plus, pour la facilité de tous, elle se déroule en deux endroits à des dates différentes.

 

Voici les données pratiques :

NOTRE RECOLLECTION ANNUELLE

Thème :                            Un entretien sur la miséricorde

                                          Un deuxième entretien sur l'encyclique « Laudato si »

Animateur :                     Abbé Gaspard DAEMEN, conseiller spirituel diocésain.

Horaire :                           accueil à 10 heures

                                           1er entretien suivi d'un moment de prière.

                                            Dîner.

                                            14 heures : 2ème entretien.

                                            Eucharistie.

                                            Fin vers 16 heures.

Détails pratiques :           prendre son pique-nique

                                            café et soupe  servis à midi.

Participations aux frais : 6 euros (location de locaux, soupe et café).

DATES ET LIEUX :

Le mardi 8 mars 2016 à Liège

            A la Maison d'Eglise, rue Buisseret, 1, 4000 LIEGE

            (C'est le presbytère de Sainte-Marie-des-Anges, très proche des    Guillemins (5 minutes à pieds) – Tél. : 04 252 12 81)

            Moyens d'accès : tous les bus qui arrivent aux Guillemins (4 et 1 par ex.            et d'autres)

            Attention : il y a beaucoup de travaux de voirie dans le quartier.

Le jeudi 10 mars 2016, à Banneux,

Chaityfontaine, route de Pepinster. Tél.: 04.360.91.71.

(Veuillez vous inscrire avant le 3 mars 2016 auprès de Suzanne PAQUET,

tél. : 04 388.21.83.)


 

MERCI

Après avoir assumé le secrétariat du Comité Diocésain durant de longues années, Odette Binot a demandé à être déchargée de cette mission.

Qu'elle soit ici sincèrement remerciée pour avoir accompli cette tâche avec compétence, fidélité et discrétion.


 

EN ROUTE

 

Bientôt le premier des 40 jours de la marche de carême qui durent toujours car la marche avec le Christ sur le chemin de son Évangile n'est jamais achevée !

Ces 40 jours sont joyeux car tout au long de la marche l'on goute au grand bonheur d'aimer Dieu et le prochain !

Ces 40 jours mènent à Pâques. Non Pâques du calendrier mais jusqu'à ce jour où la vie, l'amour et la joie transparaîtront dans nos actes, nos paroles et notre existence toute entière !

Ceux et celles qui sont prêts à entreprendre cette marche décident aujourd'hui d'être marqué des cendres : c'est comme un signe de départ !

(auteur inconnu)

 

Pour télécharger la Bulletin Trimestriel d'ou est tirée page, cliquez sur l'icône pdf logpdf

Vie Montante Belge Francophone est sur Facebook Facebook

et sur Twitter twitter2