Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Le thème de l'année 2012-2013:

 

 

br2012132b

 

 

Pour notre part, nous ne pouvons pas taire ce que nous avons vu et entendu !

AC 3,20

Ces paroles de Pierre et Jean devant le Conseil des Juifs (le Sanhédrin) à Jérusalem, traduisent leur audace de dire leur foi en Jésus-Christ ressuscité.

C'est ce même thème de l'audace de la foi que nous avons choisi pour notre brochure 2012-2013. Ceci nous semblait d'autant plus approprié que l'Église fête, en 2012-2013, l'année de la foi et le cinquantième anniversaire de Vatican II.

Nous revisiterons ensemble ce qu'est notre foi, ce qu'elle nous dit et comment elle nous met en route dans notre monde.

La foi est, au départ, un don de Dieu. Fran­cis Zufferey, prêtre spiritain et conseiller spirituel de la Suisse Romande, nous a fait réfléchir sur "l'audace inimaginable de Dieu", qui met toute sa confiance et son amour en chacun de nous -les hommes et femmes- pour gérer notre monde et porter à tous la Bonne Nouvelle. Cette foi en Jésus ressuscité est d'abord une relation personnelle à Jésus, à Dieu, une relation qui nous touche et nous redynamise. Nous sommes telle­ment remplis de sa présence, que nous ne pouvons nous taire.

Cela nous mène à nous ouvrir aux autres, à nous mettre à l'écoute de ceux qui pensent autrement que nous, à la fois dans notre Église, et dans d'autres communautés chrétiennes ou religieuses. Cette écoute-partage nous enrichit et nous mène à plus d'unité. L'exemple de la rencontre d'Assise en 1986, entre Jean-Paul II et 150 responsables religieux du monde, a été un facteur de paix et d'unité, grâce notamment à une prière commune.

La foi de l'autre, rencontrée et écoutée, peut éclairer notre foi et la faire grandir.

Nous serons aussi confrontés à un monde, si pas hostile, du moins indifférent à nos valeurs. L'esprit de Vatican II nous pousse à sortir de notre frilosité et à être audacieux, comme représentants actifs du peuple de Dieu. Nous avons à dire nos valeurs évangéliques, avec amour et vérité !

Le dernier sous-thème nous parle des impulsions de l'Esprit, qui veut nous enthousiasmer et nous rendre présents, dans un monde qui a tellement besoin de messages de foi, d'espérance et de bonheur.

La façon de présenter les différents thèmes est laissée à l'intuition de ceux qui préparent ensemble la réunion : certains préféreront commencer par les questions sur la vie de tous les jours, d'autres mettront d'abord l'accent sur le texte évangélique; cette audace créatrice permettra à tous de découvrir les richesses des thèmes proposés.

Au plaisir de vous revoir,

Robert Henckes votre président.

 

 

br2012132a

 

 

 

Un sport audacieux


Sauter en parachute : un sport audacieux. Il faut surmonter la peur de se lancer dans le vide, la peur de la chute.

Autre question angoissante : est-ce-que le parachute s’ouvrira ?

Même si ce genre d’accident est devenu rare, un doute peut subsister.
Et quand, avant d’ouvrir le parachute, on veut encore réaliser des figures dans le ciel, il est à nouveau nécessaire de faire preuve d’audace et de surmonter ses peurs. Pour réaliser une belle figure avec d’autres, il est aussi indispensable de leur faire confiance et l’on démontre cette solidarité en se tenant par la main.
Audace de certains sports, audace de la vie, audace de la foi.
Personne ne peut vivre sur cette terre sans prendre de risques à certains moments : le risque de faire confiance à la vie, le risque de faire confiance aux autres.
La foi en Dieu est, elle aussi, une attitude d’audace: on croit en quelqu’un qu’on ne voit pas et nous ne pouvons jamais calculer à l’avance jusqu’où elle nous conduira, à quelles décisions, à quels engagements? Il en va de même pour la confiance envers les autres : elle peut elle aussi nous conduire sur des chemins imprévisibles.
Quand on se prépare au mariage, on est loin de tout savoir de l’homme ou de la femme que l’on aime : mais par amour, on a l’audace de se lancer dans une aventure où l’on apprendra à se découvrir toujours plus.
La foi en Dieu, avec ses conséquences dans notre relation avec les autres, réclame elle aussi de se lancer dans l’aventure avec de belles promesses de belles découvertes.


François Jacot

 

 

Présentation

 

Chers amies et amis qui cheminerez cette année avec notre brochure sur « l’audace de la foi », deux mots d’introduction :


1) Nous ne pouvions pas ignorer ce thème en cette année de la foi, proposé par notre Eglise, qui commémore en 2012 les cinquante ans de Vatican II. Revisiter ensemble notre foi en Jésus-Christ ressuscité, ne peut nous laisser indifférents : réinvestissant notre relation intime avec le Seigneur, nous nous sommes laissé envahir par les impulsions de son Esprit, qui nous poussent en avant !
Cette audace dans notre foi renouvelée nous sort inexorablement de notre frilosité religieuse, bloquée dans le confort de nos observances. Cette géniale audace dans notre manière de vivre interpellera le monde environnant et rendra la Bonne Nouvelle contagieuse, à commencer pour nous-mêmes.


2) Nous laissons à ceux et celles, qui présenteront les différents thèmes, le choix de les aborder, soit par les questions du vécu de tous les jours, soit par la lecture de la parole de Dieu, selon leur intuition personnelle.
Une certaine audace aussi à s’approprier les textes proposés pour y découvrir de nouvelles richesses !
Bon chemin de foi.


L’équipe helvético-belge
Robert Henckes, Michel Demont
Francis Zufferey, François Jacot,
Lucette Haverals, Blanche Bovet
Suzanne Wollaert, Charly Guinand

 

 

Message spirituel


« Cinquante ans après le concile Vatican II, lié à la mémoire de Jean XXIII, il est opportun de rappeler et souligner la centralité de la foi, l'exigence de la renforcer individuellement comme communautairement, et de la placer dans une perspective missionnaire et non
commémorative avec la mission Ad Gentes et la nouvelle évangélisation".
C’est ainsi que Benoît XVI s’exprime pour annoncer l’Année de la Foi, du 11 octobre 2012 au 14 novembre 2013. C’est en réponse à cette invitation que le Thème 2012-2013, « L’audace de la foi », a été choisi.
Qui dit, « croire » ou « avoir la foi », dit, « faire confiance, se fier à.» Cheminer dans la foi n’est pas un parcours qui se déroule sur autoroute. Je prendrai plus volontiers l’image de celui ou celle qui décide de faire un sommet de 4000 mètres. Pourquoi ? Une des raisons, c’est que le projet est audacieux, qu’il nécessite un entrainement sérieux pour dépasser, en temps voulu, les moments de fatigue et de vertige. La deuxième raison, c’est qu’on ne peut atteindre un tel sommet sans un guide expérimenté. On dit que la foi donne des ailes, mais pour atteindre le sommet, il faut mettre un pied devant l’autre !
Vivre et témoigner de sa foi au Christ engage l’homme à atteindre des sommets bien plus importants que nos plus hautes montagnes.
Ce sont les sommets de l’accueil du don de la foi que Dieu nous fait, ceux de la relation et de l’ouverture aux autres qu’il faut escalader. Celui qui dit : « J’aime Dieu et qui n’aime pas son frère, est un menteur ! » C’est le sommet de l’unité de tous dans le respect des différences qu’il faut atteindre, en évitant les écueils causés par l’indifférence de la foi. C’est rester encordé à l’impulsion donné par l’Esprit dans le monde d’aujourd’hui. Cela représente quelques 4000 attirants mais audacieux. L’exploit devient possible si je choisis le bon guide et si je marche avec d’autres.
Dans l’audace de la foi, le choix du guide est primordial. Nous le connaissons tous. Il est Lui, le premier à avoir confiance en nous, Il est le modèle de l’audace de la foi. Mettre sa confiance en Dieu, après tout, c’est très exigeant mais pas trop risqué ! Lui a pris des risques. Il nous connait parfaitement : nous sommes à son image et nous nous sommes empressés de la défigurer. Pour nous donner sa vie, il a dû offrir la sienne en disant : « Père, pardonne-leur. Ils ne savent pas ce qu’ils font. » Le Christ savait ce qu’il faisait et le risque qu’il prenait, en faisant confiance en l’homme.
Que l’audace de notre foi en Dieu se calque sur celle que Dieu a placée en nous !


Francis Zufferey

 

 

Comme chaque année, la brochure se divise en 6 chapitres

 

I. LA FOI, UN DON

Découvrir que la foi n’est pas d’abord le fruit d’une démarche humaine, mais un don de Dieu.

 

 

II. FOI ET RELATION

Mieux découvrir que la foi se vit en relation avec Dieu et le prochain.

 

 

III. FOI ETOUVERTURE

Oser accueillir la foi de l’autre et y reconnaître les traces du Dieu vivant.

 

 

IV. FOI ET UNITÉ

La foi est faite pour nous unir et non pas pour nous diviser.

 

 

V. FOI ET INDIFFÉRENCE

Vivre sa foi face à un monde plus indifférent qu’hostile à Dieu.

 

VI. L’IMPULSION DE L’ESPRIT

Montrer que l’audace de la foi est le fruit de l’impulsion de l’Esprit

 

 

br2012132c

 

Pour télécharger la brochure au format pdf, cliquez sur l'icône logpdf