MESSAGE DE NOËL

Dans l’évangile de la première messe de Noël, je retiens pour vous le message de l’ange aux bergers. Pratiquement c’est une prédication. L’ange annonce de la part de Dieu une bonne nouvelle qui est une grande joie pour tout le peuple, c’est-à-dire pour nous tous : Un Sauveur vous est né.

Pour que cela ne reste pas une parole sans effet, je vous invite à vous rappeler les messages reçus de Dieu tout au long de votre vie, que ce soit une parole, une action, une pensée qui vous ont particulièrement réconfortés, consolés. En effet, si vous êtes attentifs à l’écoulement du temps dans votre vie, vous remarquerez que Dieu vous a rendus heureux, heureuses, c’est même sa façon a lui de nous dire son amour. Beaucoup de gens, si pas tous, ont expérimenté l’action de Dieu dans leur vie par une véritable expérience de bonheur. Bien plus même, dans des moments très difficiles, certains, habités par la présence du Seigneur, ont vu leur détresse devenir douceur pour l’âme et le corps.

Si vous ne trouvez pas de moments heureux de ce genre, alors répétez dans votre vie d’autres moments, ceux où vous avez particulièrement aimé et souvenez-vous de ce que vous avez éprouvé, car, dans l’une de ses lettres, Saint Jean nous dit : « Celui qui aime est né de Dieu et fait l’expérience de Dieu. » (1 Jean 4,7). Oui, repérez ces moments de bonté où vous avez perçu que l’amour vrai est une réalité immense qui nous dépasse et qui nous fait sentir quelque chose du mystère de Dieu. Faites mémoire de ces moments-là.

À présent, revenons à nos bergers, car les bergers c’est nous aujourd’hui. Que font-ils après le message qu’un Sauveur leur est né ? Croyant en la parole que Dieu leur adresse, ils ont hâte de voir ce qui leur fut annoncé et, lorsqu’ils constatent la vérité de l’annonce, ils font connaître la nouvelle de l’événement relatif à cet enfant.

C’est ça Noël. Être comblé et raconter ce qui nous comble.

Sébastien Falque

 

 

 MESSAGE DE NOUVEL-AN

 

L’année 2019 s’achève. C’est le moment que choisissent, en général, les chaines de télévision pour nous présenter un bilan en images des principaux événements de l’année écoulée. Bonnes et mauvaises nouvelles s’y mêlent suivies de quelques instants drôles.

En visionnant cet enchaînement de nouvelles, nous aurons l’impression que les mauvaises sont plus nombreuses que les bonnes ! Il est vrai que l’année 2019 fut particulièrement riche en catastrophes de tous genres (incendies, inondations, tremblements de terre, …), en guerres interminables qui n’en portent pas le nom (Syrie, Irak, …), en attentats et fusillades de masse, sans oublier la catastrophe migratoire et ses trop nombreux morts.

On nous parlera encore du Brexit, du réchauffement ou dérèglement climatique, des mouvements contestataires en Amérique Latine et de la répression policière dans de nombreux pays du monde. Les gilets jaunes et le mécontentement général de la population quant aux nombreuses réformes voulues par les politiciens, qu’il s’agisse des pensions, de la sécurité sociale ou du pouvoir d’achat y auront bien sûr leur place. À côté de tout cela, on nous rappellera la paupérisation d’une tranche de plus en plus importante de la population dont de trop nombreux enfants.

Comme les feuilles mortes, les mauvaises nouvelles, se ramassent à la pelle et font, malheureusement, plus d’audience médiatique que les bonnes. L’audimat nous sape le moral.

Est-ce une raison pour nous de baisser les bras, victimes de ce matraquage audio-visuel ?

Rappelons-nous que chaque année, à cette époque,  Noël allume en nous, une lumière qui doit éclairer nos vies, un feu qui doit nous faire brûler du désir d’aimer et d’être aimés de Dieu.

L’Évangile nous donne de pouvoir regarder le monde et ce qui s’y passe sous l’éclairage de la Bonne Nouvelle que le Christ nous a apportée. Notre foi nous oblige à l’espérance dont elle est inséparable. Espérance d’un monde meilleur dès ici-bas. Elle nous oblige aussi à nous engager pour que cette espérance se transforme en certitude par des actions concrètes dans notre entourage immédiat, que ce soit en famille, en paroisse ou dans nos groupes de Vie Montante.

Que cette année 2020 qui commence soit pour vous tous une année d’engagement optimiste, de regards souriants. Je ne peux que vous répéter les paroles de Saint Paul : Soyez toujours dans la joie !

Que la noirceur du tableau que je vous ai brossé ci-dessus ne vous décourage pas. Sur ce tableau noir, écrivez, dessinez, peignez en couleur toute votre joie qui effacera la noirceur de ces lignes.

Bonne, Sainte et Joyeuse Année Nouvelle à toutes et tous.

Christian Liebenguth

 

Notez déjà dans vos agendas la date de notre prochaine récollection :

 

Jeudi 19 mars 2020 à l’église des Saints Anges.

Plus de détails dans notre prochain Bulletin.

 

Pour télécharger ce bulletin au format PDF, cliquez sur l'icône logpdf